Nature de la peau et chaleur

En parfumerie, pour sentir un parfum, on en asperge quelques gouttes sur une mouillette (petit papier). Malheureusement, la  fragrance sentie est agréable sur un support neutre, mais il est rare de retrouver exactement la même une fois acquise et portée à même la peau.

Contrairement aux idées reçues, le parfum ne vient pas « parfumer » la peau. C’est la peau qui s’accapare la senteur pour ensuite laisser échapper un mélange qui séduit ou qui rebute.

 

La peau grasse et la peau sèche :

 

          •Le pH

C'est l'unité de mesure que l'on utilise afin de calculer le taux " d'acidité ".

L'abréviation provient de « Potentiel Hydrogène »,c'est le taux/degré d'acidité sur une substance ou un objet donné(e).

L'échelle du pH va de : 0 (l'acide (0 à 6)) à 14 (le basique (8 à 14)) en passant par le neutre (7). Sur notre peau, le 0 équivaut à une peau extrêmement sèche donc très acide, alors que le 14 correspond à une peau très grasse donc basique. 

Une peau dite « normale », se place entre 6.5 et 7.

 

 --> Le lien avec le parfum 

Lors de la vaporisation du parfum, celui-ci va se coller à la peau.

Cependant avec une peau sèche, le parfum aura plus de difficultés à adhérer à la peau, donc son évaporation se fera beaucoup plus vite.

A l’inverse, une peau légèrement grasse aidera à l'adhérence du parfum et donc l'évaporation du parfum se fera plus lentement.

 

La chaleur de la peau:

 

          •Le sang

 

C’est aussi sous l’effet de la chaleur que les parfums déploient leurs senteurs.

Effectivement, à chaque pulsation du cœur, le sang palpite. C’est sur ces point chauds comme : les tempes, derrière le lobe de l'oreille, le cou, la base de la nuque, entre les seins, l’intérieur du poignet, le creux des reins, le nombril, derrière les genoux, les chevilles... que les arômes se dégagent le mieux.

 

   •Les articulations

Les endroits mobiles comme les articulations laissent un sillage odorant, grâce aux gestes et aux mouvements.

Conclusion : Le parfum évolue d'une façon sensible et flagrante en fonction du type de peau. Ainsi il se « personnalise » selon la personne qui le porte. Cela explique pourquoi le parfum dégage rarement la même odeur sur deux personnes différentes.

 

Ajouter un commentaire

 
×